Marianne Pellan

Adoptée à la naissance par Élise et Pierre-Paul Pellan, Marianne a toujours été proche de son père. Alors qu’elle était toute petite, Pierre-Paul l’amenait souvent avec lui au poste de police, à Montréal, où tous les policiers s’amusaient avec elle. Elle est devenue la « mascotte » du poste et il a toujours été clair qu’elle allait suivre les traces de son père et devenir policière à son tour.

Marianne était encore toute jeune quand Pierre-Paul a été transféré à Chapais. Quitter Montréal a été dur pour la petite Marianne, qui s’est ennuyée des policiers avec qui elle aimait tant jouer. Une chance pour elle, peu après, ses parents ont adopté Justine, qui est devenue à la fois sa petite sœur et sa meilleure amie.

Quand elle a eu 18 ans, Marianne est allée étudier à Montréal. Élève brillante à l’académie de police, elle est rapidement devenue constable. Peu après, sa sœur Justine est allée la rejoindre en ville…

Dans la saison 3, Marianne a aidé les colocs en infiltrant UltraCorp, se faisant engager sous le nom de « Moréna Sakai », une experte en comptabilité. Cette infiltration a permis aux colocs de découvrir plusieurs magouilles d’UltraCorp et de retrouver le boîtier de cuivre qui contenait le fantôme de Berthier Lévesque, auteur présumé du meurtre de Théo.

Au début de la saison 4, Marianne, a été capturée et reprogrammée par Schmitt. Ce dernier l’utilise comme espionne dans l’appart, espérant qu’elle l’aide à mettre la main sur Berthier Lévesque, toujours en fuite, et sur Honorius, le chef du Front de Libération des Fantômes. La pauvre Marianne n’a aucune idée qu’elle est ainsi manipulée…