Justine Pellan

Les parents biologiques de Justine étant morts alors qu’elle n’était que bébé, Justine a été adoptée par sa tante Élise et son mari Pierre-Paul Pellan, qui l’ont élevée à Chapais avec leur autre fille adoptive, Marianne.

Pierre-Paul a inculqué à ses deux filles un sens aigu de la rigueur intellectuelle et l’amour de la justice. Alors que Marianne est devenue policière à Montréal, Justine est venue en ville dans le but de faire ses études en médecine légale. Mais quand elle a découvert la malle de cuivre qui contenait Théo dans le placard caché de sa chambre, sa vie a été complètement bouleversée.

Justine, qui ne croyait pas au surnaturel, a été obligée de s’adapter à la réalité de Théo et de la Société des Fantômes. En bonne scientifique qu’elle est, elle a choisi d’étudier les fantômes afin de devenir la première fantomologue.

Sous un extérieur rationnel et posé, Justine cache un côté très émotif et vulnérable.